Soigner la dégénérescence maculaire liée à l’âge et la rétinite pigmentaire

Il est désormais possible de recouvrer la vue suite à une DMLA ou a une rétinite pigmentaire grâce à l’oeil bionique.

En effet, avec ces affections oculaires, seules les cellules photoréceptrices de la rétine sont atteintes, les connexions nerveuses et le nerf optique restant opérationnels.

 

L’idée est de placer une mini caméra sur une paire de lunettes. La caméra envoie les images à un microprocesseur fixé sur la boite crânienne, lequel traite l’information et la retransmet à des mini électrodes placées sur la rétine de l’oeil bionique. Les électrodes stimulent alors le nerf optique qui envoie à son tour des signaux au cerveau qui arrive alors à distinguer une image.

La qualité de l’image obtenue augmente avec le nombre d’électrodes implantées sur la rétine. La première version du système appelée « Argus 1″ a été implanté dans l’oeil de patients atteints de rétinite pigmentaire à partir de 2002. La seconde version « Argus 2″ est composé de 60 électrodes tout en étant plus petit que le précédent système. « Argus 3″ devrait bientôt arriver avec ses 200 électrodes. Avec 1000 électrodes, la netteté de l’image devient déjà assez importante, mais il faut réussir à miniaturiser encore plus les électrodes pour atteindre cet objectif de netteté. En comparaison, l’oeil humain est composé de millions de récepteurs.

La miniaturisation des électrodes est la solution pour obtenir une vision de plus en plus nette, mais un traitement informatique des images envoyées par la caméra devrait permettre d’améliorer encore la qualité de la vision obtenue par l’oeil bionique.

La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age) touche 25 millions de personnes dans le monde, dont 1,3 millions rien qu’en France, c’est dire que les avancées en la matière sont très attendues et devraient permettre d’améliorer le quotidien d’un très grand nombre de personnes.

Vous aimez ? Partagez !
  • Add to favorites
  • email
  • Facebook
  • Twitter
Un peu plus...

Poster un commentaire

Article précédent:

Article suivant: